• 1

Béziers (13/08/2017 - matinale) : Juan José Villa et Alejandro Adame a hombros...

@ElTico
@ElTico
En ce dimanche matin, les arènes bitteroise proposaient une novillada sans picador. Au cartel, Juan José Villa (E.T.Madrid), Alejandro Adame (E.T.Toledo), Alfonso Ortiz (E.T.Zaragoza) et El Luri (E.T.Navarra). Le tout arbitré par des erales de Robert Margé.

El Luri salua le premier de l'envoi par deux largas de rodillas avant de connaître un capoteo heurté. Au dernier tiers, le Margé se révèla sans grande charge, se retournant sur les chevilles du novillero. Face à cet eral ayant besoin de sitio pour en exploiter les qualités, El Luri mit du temps à trouver la bonne carburation. Une fois ces réglages effectués, il put s'exprimer notamment sur une corne gauche nettement supérieure où, sous la musique, il lia plusieurs tandas agréables. Après une voltereta sans conséquences, il rematera son combat par des bernardinas brouillones mais très serrées avant de loger une entière d'effet long. Oreille.

Alfonso Ortiz réceptionna son Margé par veroniques avant qu'Adame n'aille au quite par des calecerinas enlevées. Entame de derniers tiers par des statuaires ajustées, enchaînées par quelques muletazos gauchers très limpides. Après avoir connu deux désarmés sur les échanges suivants, l'élève de Zaragoza put développer une tauromachie très a gusto face à un animal très noble et doté d'une belle mobilité. Dominant totalement son sujet, il fit preuve de beaucoup de temple tout au long de la lidia, imprimant de longues et harmonieuses séries sur les deux rives. Malgré une vilaine épée dans le flanc droit, cela n'empêcha pas Alfonso de couper une oreille. Avec une lame en place, la récompense aurait certainement été double. Vuelta posthume à l'eral numéro 114.

Alejandro Adame reçut son opposant par veroniques, enchaînant par quelques chicuelinas. S'en suivit une belle competencia au quite entre Villa par tafalleras et Adame par des zapopinas, ce qui ravit l'assistance. A la muleta, le Margé montra vite ses limites en force malgré une belle maniabilité. Comprenant très bien les besoins de son bicho, Adame le torea à mi hauteur pour en extraire le meilleur. Dans une muleta douce, le novillero livra un trasteo de qualité, majoritairement gaucher. En fin de combat, il fit monter intelligemment en intensité sa prestation par molinettes, bernardinas sans ayuda ou autres passes d'adornement pour le plus grand bonheur des tribunes. Il estoqua d'une épée un poil devant, de résultat immédiat. Deux oreilles.

Bon capoteo de réception de Juan José Villa. Après un brindis aux tendidos, le novillero de Madrid débuta par doblones. Face à un animal manquant un tantinet de force et ne possédant qu'une demie charge, "Villita" se montra très appliqué. Trouvant la bonne distance, il instrumentalisa une faena propre et bien structurée qui parfois pouvait paraître très scolaire. Il conclut par des passes par le haut très soignées, logeant à l'issue une entière trasera d'effet rapide. Deux oreilles.


Arènes de Béziers (34)
Dimanche 13 août à 11h
4 erales de Robert Margé
1/5 d'arènes
Durée : 1h45
Beau temps

El Luri : Oreille
A.Ortiz : Oreille
A.Adame : Deux oreilles
J.J.Villa : Deux oreilles

Alejandro Adame fut déclaré triomphateur de la matinée et reçut les prix offerts par les clubs taurins Paul Ricard locaux.
Alejandro Adame et Villita sortirent a hombros par la grande porte de la plaza bitteroise.

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : ElTico