• 1

Bayonne....quand la jeunesse s'en mèle!

Photo : Bertrand Ardoue
Photo : Bertrand Ardoue
Quand adolescent vous fréquentez les arènes, vous constatez normalement que vous abaissez la moyenne d’âge  du public, vous trouvez ça normal ! Quand approchant la trentaine, vous faites ce même constat, cela vous interpelle. En additionnant l’âge de Bertrand, Olivier, Arthur et Guillaume , les 120 ans de Lachepaillet ne sont pas atteint et pourtant ces quatre bayonnais fréquentent ces arènes depuis longtemps.

Voyant à la fois les difficultés de remplissage des gradins, et l’âge moyen de l’aficion s’y asseyant, ils ont décidé de prendre le toro par les cornes. Sous l’appellation de Peña Zezenak (taureau en basque) ils ont décidé de se bouger et de prendre une initiative intéressante en 2012 qu’ils vont renouveler en 2013. Bertand un des animateurs de ce groupe nous en parle.  

"Bertrand pourquoi cette association Zezenak?" : à la base nous avons été amenés aux arènes de Bayonne par nos parents et nous avions tous le souvenir magnifié sûrement par le temps, d'arènes en fêtes et pleines. Au fil du temps nous avons tous vu la fréquentation s'effriter,  mais surtout le public vieillir et ne pas forcément se renouveler. En tant que jeunes aficionados et bayonnais cela nous a chagriné.

"A quoi pensez- vous que cela soit dû" : le monde de la tauromachie est un monde plutôt fermé avec ses codes et ses coutumes qu'il est difficile pour un novice s'il n'est pas accompagné de pénétrer et de comprendre. Il y a 15 ans, les arènes étaient pleines et la question du renouvellement de génération ne se posait naturellement pas. De plus aujourd'hui, il y a une réalité économique que l'on ne peut négliger. Dans le coin, les sollicitations sont nombreuses pour les jeunes, il est donc difficile de fédérer autour de cet évènement.  

"Concrètement donc qu'avez vous fait" : nous sommes partis du principe que pour apprécier le spectacle tauromachique, il fallait déjà commencer par en découvrir les "subtilités" afin de ne pas le subir et qu'il était donc à ce titre nécessaire d'aider les gens qui le souhaitaient de donner les explications sur les rites et règlements de l'art taurin. Parallèlement , il existe dans les arènes de Bayonne une offre pour les étudiants qui permet d'assister à une corrida pour 10€ au soleil et 15€ à l'ombre et pour ceux qui ne sont pas dans les études les premières places sont à 19€, mais qui le sait parmi les non aficionados On a donc décidé tous les quatre de proposer nos services pour être les accompagnateurs de ceux qui voudraient découvrir la corrida

"Quelle forme cela prend il?" : Pour cela on a utilisé les réseaux sociaux (Facebook en l'occurrence) en présentant le principe On achète les billets , on prend en charge le groupe , on l'amène au patio pour faire découvrir l'envers du décor puis ensemble on prend place dans le gradins où nous répondons au cours de la corrida à toutes les questions qui nous sont posées. On a couvert notre première corrida en août et la deuxième en septembre l'an dernier.

"Bilan de l'opération?" : 15 personnes pour la première, 40 personnes pour la seconde et des demandes pour recommencer en 2013 Nous relançons donc l'opération cet été pour la corrida du 10 août et pour celle du 31 août. 

"Avec quels espoirs?" : Celui pour commencer de toucher un public encore plus large, notre fierté étant d'avoir eu des spectateurs de l'an dernier nous dire qu'ils souhaitaient renouveler l'expérience. L'important c'est de créer une émulation et de donner envie aux gens de partager avec nous un moment convivial et plein de simplicité. Ce qui nous anime c'est la passion pour la tauromachie , pour nos arènes de Bayonne et aider au renouvellement de l'aficion même modestement est un vrai plaisir.

"L'organisation vous aide t'elle?" :  L'organisation nous aide d'abord sur la réservation des billets. Cette année, les personnes souhaitant s'inscrire à ces corridas "pédagogiques" peuvent le faire directement à la billetterie. De plus, l'organisation nous facilite l'accès au Patio et nous réserve un emplacement dans les arènes pour pouvoir être groupés. 

"Comment fait-on alors pour pouvoir bénéficier de votre accompagnement?" : Rendez- vous sur notre page facebook "Peña Zezenak"(www.facebook.com/penazezenak), pour nous contacter, on répond à tout le monde! Vous pouvez aussi vous rendre directement à la billetterie des arènes. 

A l'heure des querelles de chapelle diverses et variées, des interrogations sur le devenir de la fiesta, il est plus que rafraîchissant et rassurant de voir des jeunes prendre des initiatives de la sorte, bénévoles et sans autre attente que le plaisir de servir leur passion , leur aficion et ce qu'ils considèrent comme leurs arènes 

 

Philippe Latour