• 1

Des toros et des toreros qui en imposent...

­b_250_200_16777215_10_images_cartels_2017_MdM_21072017.JPGAprès avoir découvert les ganaderias de Juan Pedro Domecq et de Núñez del Cuvillo, place cette semaine à celle du vendredi : La Quinta.

Tous les mardis à 18h, nous vous invitons à découvrir les coulisses de vos cartels au travers de différents reportages vidéo sur les élevages retenus pour votre feria sur la page Facebook ­Fêtes de la Madeleine. Découvrez aussi, en exclusivité, l'avis de la Commission Taurine dans votre newsletter.
L'avis de la Commission Taurine
Les toros de La Quinta représentent l’essence du sang Santa Coloma. Cet élevage, directement issu des toros de Buendia qui ont marqué l'histoire du Plumaçon dans les années 1970-1980, revient à Mont de Marsan dans l'espoir de marquer les esprits avec un lot imposant de trapio.

Juan Bautista a été l'auteur d'une temporada extraordinaire en 2016, triomphant de façon incontestable en fin de saison dans les arènes d'Arles et de Nîmes. L'annonce de son retour au Plumaçon en 2017 était une évidence.
­David Mora a fait un effort surhumain pour surmonter les séquelles d'une grave blessure. Il y est prodigieusement parvenu en étant désigné comme le triomphateur de la San Isidro 2016 au terme d'une faena qui a marqué tous les aficionados madrilènes par sa profondeur. Iván Fandiño revient aux arènes du Plumaçon avec près de 15 oreilles coupées lors de ses différentes actuaciones. C'est un des enfants chéris de l'afición montoise.

­­Abonnez-vous ! ­ / Billetterie en ligne à partir du 6 juin ­/ Affiches disponibles à ­l'Office de Tourisme (sans cartels) et à la ­Régie des fêtes­


(communiqué)