• 1

Béziers (02/05/2015) : Gala de Printemps 2015...

@Daniel Chicot
@Daniel Chicot
Beaucoup de vide aujourd'hui dans les arènes de Béziers pour le festival organisé en l'honneur de l'association ADOT34. Et c'est bien dommage car en plus d'avoir pris leur premier coup de soleil de l'année, les aficionados présents ont pu profiter d'un très intéressant festival au cours duquel se sont lidiés un toro de Pages-Mailhan et 6 novillos de Bruno Blohorn.

 
Morenito de Nîmes ouvrait les débats face au toro de Pages-Mailhan qui a permis au torero de pouvoir s'exprimer en ce jour qui marquait sa despedida dans les arènes héraultaises. Une oreille lui est accordée.
Le novillo de Mehdi Savalli a mis tout le monde à l'épreuve en début de lidia. Le torero arlésien, très en forme physiquement, donnera un bon tercio de banderilles avant de servir une faena rythmée qui lui permettra, après une grande épée, de couper les deux oreilles de son adversaire.
Jeremy Banti a montré des gestes de grande classe. Tout de blanc vêtu il a du faire preuve d'intelligence pour trouver assez rapidement la courte distance que lui imposait son novillo de Blohorn. Malheureusement un mauvais usage de l'épée (de la main gauche) le privera de trophée. 
Roman Perez s'est retrouvé face à un novillo exigeant. Un animal qui ne laissait rien passer mais qui à tout de même permis à l'ancien pensionnaire de l'école taurine de Salamanque de donner une faena vibrante sur les deux cornes avant de coucher son adversaire d'une entière. Une oreille.
Thomas Joubert s'est montré très posé et relâché dés son entame au capote. Le très bon novillo qui lui était destiné lui a permis, en seconde partie de lidia de donner une faena élégante, notamment sur la corne gauche, avec beaucoup de toreria, avant de recevoir une violente voltereta sur le côté droit. Quelques pinchazos le priveront surement de couper une seconde oreille promise au jeune arlésien. 
Tomas Cerqueira plein de bonnes volontés n'arrivera pas à faire décoller sa faena face au compliqué 6ème. Le bittérois a toutefois connu des passages importants avant d'échouer aux aciers ce qui le privera d'une oreille.
Le torero qui a clôturé les débats, Cayetano Ortiz, se montre définitivement très à l'aise dans les arènes de sa ville. Autour de muletazos très profonds, ressentis et fins, il a prouvé que les espoirs fondés en lui après sa bonne prestation de 2014 face aux Torrestrella n'étaient pas infondés. Malheureusement, et comme la plupart de ses compagnons de cartel, quelques pinchazos vinrent noircir la copie finale rendue par le jeune matador de toros.
 
Grégory Boyer
 
 
Béziers, 02 mai 2015, 16h. Temps chaud, estival.
1 toros de Pages-Mailhan et 6 novillos de Blohorn pour
Morenito de Nîmes: Oreille
Mehdi Savalli: 2 oreilles
Jeremy Banti: Ovation 
Roman Perez: Oreille
Thomas Joubert: Oreille
Tomas Cerqueira: Ovation
Cayetano Ortiz: Ovation