• 1

Nîmes (05/06/2014) : Thomas Dufau, sur le fil...

Photo : ElTico
Photo : ElTico

 Les toros d'Alcurrucén, superbement présentés, se sont montrés peu clair en général pour cette corrida d'ouverture, ne permettant pas en tous cas un triomphe important des trois toreros en piste.

Tomas Dufau aura su tirer son épingle du jeu en coupant une oreille au dernier. Il aurait même pu obtenir un trophée de son premier sans un mauvais maniement des aciers. D'aucun répondront qu'il a bénéficié du meilleur lot, ce qui n'est pas faux... mais n'est-ce pas son envie et sa détermination tout au long de la course qui ont fait la différence ? Javier Castaño appelé de dernière minute pour remplacer David Mora, initialement programmé, puis Paco Ureña, lui aussi victime de la San Isidro, n'a pas réussi à convaincre le public Nîmois qui est resté très froid avec lui. Les vieilles recettes qui ont fonctionné à merveille par le passé semblent réchauffées... Et même les banderilleros vedettes n'ont pas réussi à faire jouer Chicuelo II... Quant à Joselito Adame, on lui doit certainement le toreo le plus abouti de l'après-midi. Mais par faute d'adversité, le mexicain repart à vide, lui aussi.
 
Laurent Deloye ElTico
 
 
 
 
La chronique d'Anthony Pagano : 
 
Javier Castaño a bien lidié le premier à la cape et l'a conduit vers deux rencontres où le toro ne montra qu'une légère bravoure sur la première. Il entama la faena par doblones et de bonnes séries sur la corne droite. Ce toro noble et répétant dans la muleta avec envie et moteur, permit à Javier de montrer technique dans une faena donnée essentiellement au centre de la piste. La faena ne manqua pas de variété et de transmission mais avec peu plus d'engagement le matador aurait put donner une autre tournure à celle ci. Il salua après une épée entière tendida et le descabello à deux reprises. Le quatrième fut un peu trop châtié sur trois rencontres et se retrouva court de charge et rapidement arrêté au troisième tiers. Javier Castaño se montra une nouvelle fois peu engagé dans le combat et se retrouva sans options. Silence après une mort en trois temps.
 
Le premier adversaire de Joselito Adame poussa sur la première rencontre avec la cavalerie où il montra force et bravoure mais la deuxième rencontre fut elle sans histoire. Il débuta la faena par statuaires accoudé aux planches. Le Mexicain réussit à corriger les défaut du toro et faire apparaitre une noblesse croissante lors de la première partie du combat. Mais en deuxième partie de parcours, le bicho rendit les armes et  s'éteignit de plus en plus. Malgré technique et engagement Joselito ne put inverser la tendance. Silence après entière en place au deuxième essai. Le cinquième de l'après-midi fut bien mal piqué mais montra néanmoins un zeste de bravoure sur la première des deux rencontres. Faena entamée par des passes par le bas puis par de bonnes séries droitières, Joselito réussit à exploiter rapidement la bonne charge du toro. Bon lidiador et technicien lors de cette faena, Joselito donna de très bons muletazos mais le manque global de transmission le priva de trophée après une épée entière légèrement tombée au premier envoi. 
 
Thomas Dufau, s'illustra d'emblée au capote, enchaînant doblones et véroniques. Il entama la faena par cambios et statuaires au centre du ruedo. Ensuite, le toro répondit à chaque cite, y compris de loin avec envie et charge franche dans la muleta  du Landais qui s'employa  à montrer les qualités de son opposant. Les meilleurs moment furent donnés dans la seconde partie du combat, que le Français termina par manoletinas osées. Saluts après entière contraire et deux descabellos. Le picador piqua avec violence le dernier de l'envoi  que Thomas brinda au public. Il débuta sa faena assis sur l'estribo et se trouva rapidement face à un toro court de charge mais possédant un fond de noblesse. Le landais sut s'adapter aux conditions du toro et se montra technique et dominateur. Il coupa une oreille après une entière en place. 
 
Anthony Pagano
 
 
Fiche technique :
 
Six toros de la ganaderia "Alcurrucen" bien présentés et correctement armés. 
 
Jeudi 5 Juin 2014. 18h00.
Entrée : 1/3 d'arene.
Temps : Beau et chaud avec léger vent.
Durée de la course : 2h30.
Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral : 13.
Poids des toros :536, 563, 540, 565, 544 et 529 kgs.
 
 
A noter:
 
- Javier Castaño remplaçait David Mora initialement prévu.
 
 
Javier Castaño (Turquoise et or) : Saluts / Silence.
Joselito Adame (Tabac et or) : Silence / Saluts.
Thomas Dufau (Aubergine et or) : Saluts / 1 Oreille.