• 1

Saint-Martin de Crau (27/04/2014) : l'unique oreille de la Feria de la Crau 2014 pour Sanchez Vara...

Photo : ElTico
Photo : ElTico

 Lorsqu'on remet avant le paseo d'une corrida le Prix du meilleur lot à la ganaderia venue défendre son titre, on risque fort de renforcer une attente légitime... et de provoquer la déception. Si l'on décide de décerner le fameux Prix à la fin de la course, on risque fort de ne plus avoir envie de le remettre et de repartir avec...

Le lot présenté aujourd'hui à Saint-Martin de Crau ne ressemblait pas vraiment à celui qui avait recueilli tous les suffrages l'an passé en ces mêmes arènes : plus de violence que de bravoure, et manque de race pour la majorité des exemplaires, avec un petit mieux pour les quatrième et cinquième.

Francisco Javier Sánchez Vara a coupé une oreille. La seule décernée lors de cette édition 2014 de la Feria de la Crau. Le torero deGuadalajara a tenu les rênes de cette corrida avec le professionnalisme qu'on lui connaît. Il aurait même pu couper un trophée du premier, un toro irascible qu'il rendit à la raison avec patience et science. L'ambiance de la course ayant baissé d'un cran, le bétail ne donnant guère d'occasion de s'enthousiasmer, il prit ses responsabilités et se présenta a portagayola à l'entame de son second combat. Et c'est fort logiquement qu'il cueillit les lauriers de cette corrida à ne pas marquer d'une pierre blanche.

Joselillo et Marco Leal n'eurent guère d'occasions de se distinguer, le français se montrant par ailleurs très maladroit aux aciers.

Les organisateurs ont enregistré avec satisfaction on imagine, une nouvelle très belle entrée. Belle récompense pour le Club Taurin La Unica qui récolte les fruits d'un travail sérieux et d'une philosophie « Saint-Martinoise » respectée une nouvelle fois à la lettre.

Laurent Deloye ElTico

 

La Chronique d'Anthony Pagano :

Sanchez Vara fut sans contestation possible le meilleur de l'après-midi. Il vit son premier opposant mal piqué à trois reprises et partagea la pose des banderilles avec Marco Leal. Il brinda ensuite au public et dut composer avec un toro dangereux et violent, se retournant très vite après le muletazo et donnant des coups de tête. Il donna les meilleurs passages sur la corne droite et montra tout au long de la faena courage et technique, le tout manquant toutefois de transmission. Il effectua une vuelta après une lame entière légèrement tombée. Il accueillit le quatrième de la tarde à portagayola et donna ensuite de beaux gestes capote en mains. Le toro provoqua une spectaculaire chute du groupe équestre sur la première rencontre au cours de laquelle il poussa avec force mais sans réelle bravoure, les deux autres rencontres étant plus brèves. Le maestro banderilla là aussi son adversaire avant d'entamer la faena en citant le toro qui, doté d'une bonne charge, venait de loin et avec envie. Sanchez Vara put cette fois profiter d'un toro doté de bonnes qualités mais la faena manqua de transmission. Il coupa une oreille après une entière en place.

Le premier toro de Joselillo reçut une première pique spectaculaire au cours de laquelle il souleva le cheval pendant plusieurs longues secondes, poussant le picador Alberto Sandoval qui piqua très bien. Après un brindis au public, il entama la faena par doblones et fut ensuite dominateur et technique notamment sur la droite, sans pouvoir connecter avec le public. José Miguel termina cette faena par manoletinas et tua d'une entière en place et descabellos. Saluts. La seconde faena de Joselillo manqua également de transmission avec un toro court de charge et peu intéressé par le combat. Silence après pinchazo et entière placée.

Marco Leal amena son premier adversaire pour cinq rencontres peu ordonnées. Il banderilla avec le chef de lidia et eut ensuite du mal à s'imposer avec un toro violent et dépourvu de classe. Au fil des séries, l'Arlesien réussit à prendre le dessus et donna de courageux muletazos sans jamais reculer face au danger du toro. Son échec avec l'épée le priva de trophée. Face au sixième et dernier toro, Marco s'illustra au capote et banderilla avec beaucoup d'entrega. Le toro doté d'une charge courte, arrêté et sans transmission, ne permit rien au torero que de montrer technique et courage. Silence après une mort en plusieurs étapes.

 

Fiche technique :

Six toros de la ganaderia "Dolores Aguirre" bien présentés et armés. Tous exigeants voire dangereux et violents. Meilleur le quatrième.

Dimanche 27 Avril 2014.

Entrée : Quasiment plein.

Temps : beau avec vent. Température fraiche.

Durée de la course : 2h30.

Rencontres avec la cavalerie d'Alain Bonijol : 20.

Poids des toros : 560, 545, 550, 560, 580 et 575 kgs.

A noter :

- Avant le paseo, le prix du meilleur lot de toros du sud-est fut remis à la ganaderia Dolores Aguirre.

Sanchez Vara (Marron et or) : Vuelta / 1 oreille après 1 avis .

Joselillo (Blanc et or) :Saluts / Silence.

Marco Leal (Blanc et or) :Silence après 1 avis / Silence après 1 avis.

 

Anthony Pagano

 

Voir le reportage photographique : ElTico