Communiqué de l'UVTF...

  • Imprimer

b_250_200_16777215_10_images_actualites_2019_Octobre_LOGO-UVTF-petit.jpgL’union des Villes taurines françaises a remis à Monsieur le Président de la République, à monsieur le Secrétaire d’État à la protection de l’enfance et à monsieur le président du groupe LREM à l’Assemblée Nationale, une étude portant sur l’évaluation psychologique des élèves fréquentant les écoles taurines françaises.

Celle-ci révèle l’absence de tout traumatisme et met en valeur le rôle structurant et formateur de la tauromachie, qu’on la pratique ou qu’on y assiste.
« Respect », « sociabilité », « sens des responsabilités » « empathie »... sont les vertus principales constatées par les praticiens chez les mineurs confrontés à la tauromachie.
Sur la base de cette étude, la première jamais réalisée en France, l’Union des Villes taurines Françaises demande qu’aucune suite ne soit donnée par LREM à la PPL liberticide dénuée de tout fondement proposée par mesdames Bergé et Cazebonne.
L’UVTF dénonce une tentative d’instrumentalisation des institutions à des fins idéologiques et met en garde contre les risques qu’il y aurait à voter une loi d’exception qui aurait pour objet de priver une communauté entière de son autorité parentale dans un domaine aussi fondamental que la liberté culturelle.
L’UVTF rappelle que la tauromachie jouit en France d’un statut incontestable basé sur l’existence d’une coutume ancestrale traduite dans la loi et entérinée par le Conseil Constitutionnel, statut que les régions taurines ont toujours su défendre contre les tentatives liberticides de l’État jacobin.
Au regard de l’indignation provoquée dans les territoires de tradition par cette nouvelle tentative de porter atteinte à leur liberté sous un prétexte fallacieux, l’UVTF demande à monsieur le Président de la République, dans un souci d’équité, de justice et d’apaisement qu’une étude statistique comparative soit menée par le Secrétariat d’État à la Protection de l’Enfance afin d’évaluer les traumatismes subis par les mineurs dans tous les domaines ou activités auxquels ils sont confrontés (famille, école, quartiers, stades, tv, jeux vidéos, smartphones...), et d’en tirer les conclusions qui s’imposent dans l’intérêt de notre société et le respect des valeurs républicaines.


(communiqué)