CTPR d’Arles : Le sprint final de temporada...

  • Imprimer

b_250_200_16777215_10_images_actualites_2019_Octobre_Visuel_CTPR.Arles_15102019.jpgLe club a organisé un voyage à Arnedo, 14 ans après celui de 2005 (Mehdi Savalli) pour le XLVI Zapato de Oro. Les présents ont pu assister aux cinq novilladas programmées dans les nouvelles arènes « Arnedo Arena » qui ne font pas oublier les anciennes en bois. Le Trophée 2019 est revenu à Francisco Montero face aux Partido de Resina.

Le Français « El Rafi » remporte le prix de « la meilleure estocade » face aux Baltasar Iban, il a brindé un toro au Président Caparros.
Outre les arènes, les festivités en tout genre ainsi que les toros dans la rue et les encierros ont fait le bonheur des participants. Arnedo « Ville de la chaussure », une fabrique nous a exceptionnellement ouvert ses portes (Férié) pour une visite et quelques achats ! Nous étions au cœur de la région de la Rioja, alors une halte oenoligique s’imposait. La Bodega Otañon à Logroño nous a accueilli et après la visite de la cave et des chaix, une dégustation des différents vins et crus avec tapas fut offerte, le tout suivi de beaucoup d’achats ! Qui dit Navarre dit toros donc visite d’une ganaderia. Ce fut celle de Miguel Reta, ingénieur agronome et aussi Pastor lors des encierros de Pampelona, celui en vert assis sur la paroi de bois et à qui tous les corredores viennent serrer rituellement la main avant l’encierro. Il possède trois fers dont « Reta de Casta Navarra » inscrit à l’UCTL pour la lidia formelle (une course prévue en 2020 à Céret) et deux pour les spectacles de rue et courses en Navarre (900 chaque année) et aussi dans les régions de Castellon et Valencia. Son crédo : recherche et consolidation de la caste navarraise. Avec l’aide du gouvernement de Navarre, 15000 tests ADN ont été effectués sur tout le cheptel actuel mais aussi sur les têtes et toros naturalisés. Un homme charismatique qui avec sa fille (Ganaderia Alba Reta) nous a fait découvrir ses vaches et ses toros avec leur progéniture sur les collines escarpées recouvertes de chênes verts où tout le travail se fait à pied, ici pas de chevaux.
De retour d’Arnedo, il n’aura fallu que deux jours au Président et à son équipe de bénévoles pour préparer et servir à cent vintg convives, les traditionnelles queues de toros aux coralles de Gimeaux . Un beau sprint, je vous le disais !
Après un petit repos mérité, le CTPR d’Arles vous donne rendez-vous en 2020. Au programme : une Hivernale à la MDVA, l’AG le 9 Février à la Manade J.C.Blanc, les Férias , les rencontres des Ecoles Taurines au Sambuc le 3 mai, le déjeuner au pré en juin, un voyage à Azpeitia du 30/07 au 03/08 et les queues de toros en octobre. Le CTPR d’Arles déjà ancien, mais plein de vitalité et d’avenir !

(communiqué)