Arles (08/09/2019 - tarde) : Pepe Moral triomphe sur le fil d'une exigeante corrida de Palha...

  • Imprimer

©ElTico
©ElTico
La temporada arlésienne 2019 s'est terminée dans l'allégresse générale par la vuelta al ruedo de la dépouille du toro de Palha "Formoso", le tour de piste du mayoral et le salut de son éleveur, Joao Folque de Mendoça, le matador de toros Pepe Moral quittant quant à lui à dos d'homme et par la grande porte l'amphithéâtre.

Mais que cette issue triomphale fut longue à se dessiner... Les toros portugais, absent du ruedo arlésien depuis vingt ans, spectaculaires au cheval la plupart, ne proposaient à leurs matadores que peu d'options pour s'illustrer muleta en mains. Avec le lot le plus favorable, dont bien entendu le grand "Formoso", le sévillan Pepe Moral n'a pas laissé échapper l'opportunité de triompher lors de sa présentation sur le sol camarguais. Ses compagnons de cartel, moins bien servis au sorteo, ont tout tenté pour se mettre en évidence, avec une mention particulière à Domingo Lopez Chaves qui a fait preuve tout au long de la tarde d'un professionnalisme et d'une implication justifiant le choix de l'empresa de lui offrir le troisième poste laissé libre à la présentation de l'affiche.

Laurent Deloye ElTico


La chronique d'Alexandre Guglielmet :

Le premier Palha montra de l'agressivité dans les capotazos de salida de Domingo Lopez Chaves. Au tercio de varas, ce bicho prit deux piques en brave dont l'initiale en poussant la cavalerie avec force et conviction. A la muleta, cet astado, supérieur sur tribord, se montra exigeant avec une belle présence et transmission en piste malgré un danger sourd omniprésent. Doté d'une technique appréciable et proposant une muleta ferme, le natif de Ledesma livra un trasteo valeureux qui connut les meilleurs passages sur la rive droite. Mort par entière un poil de côté, suivie d'un grand coup de descabello. Très légère pétition d'oreille non accordée par le palco. Vuelta.

Le second pour Octavio Chacon montra dès les premiers échanges qu'il serait un sacré client, se montrant réfléchi et violent. Face à la monture d'un Juan Melgar précis, le Palha poussa sur la première rencontre, déplaçant partiellement le groupe équestre. Sur la seconde et troisième pique, le bicho mit du temps à démarrer. Une fois lancé, le Palha rentra fort dans le peto, mettant bien les reins contre le caparaçon. Sur la corne droite, le toro fut à demi charge, réservé, avec un fond de violence dans ses charges. L'espagnol lui tira plusieurs passages méritoires sans parvenir à faire monter l'intensité de son combat. Sur la pendante, le Palha ne proposa que peu d'option au torero de Prado del Rey qui ne s'éternisa pas. Mort par demi lame. Ovation avec salut.

Pepe Moral salua son premier exemplaire par veroniques avant de le conduire au lancier pour trois puyas prises en brave, à distance croissante. L'andalou entrecoupa ce tercio par un quite de chicuelinas, aux arômes andalous. Brindis au public avant de conduire ce bicho au centre par doblones. Profitant d'un piton droit intéressant, le protégé de Julian Guerra servit quatre séries plaisantes mais c'est sur la gauche qu'il connut les meilleurs moments de son labeur. Soignant la gestuelle, Pepe Moral signa deux magnifiques séries de naturelles, a camara lenta, trouvant écho dans le public. Face à un animal restant immobile lors de la suerte suprême, Pepe Moral tua en deux assauts. Ce qui ne l'empêcha pas de promener un appendice. Oreille.

Le quatrième désarma Lopez Chaves lors des premiers capotazos avant de se faire lidier par fuera, jouant des pitons allègrement lors des échanges. Lors de la pique initiale, le Palha, plutôt brave sous le châtiment, mit du temps à se faire sortir du peto, entraînant des protestations descendues des gradins. La seconde pique fut plus anecdotique. Au tercio de banderilles, Jesus Talavan se fit attraper à la sortie de la troisième paire, l'astado lui infligeant un coup de corne à la cuisse gauche. Dans la muleta de l'espagnol, le Palha posa son lot de complications, court de charge et violent lors des échanges. Il en fallait plus pour décourager un Lopez Chaves volontaire et engagé. A base d'abnégation et de technique, il parvint à construire une faena sérieuse et digne d'intérêt sur les deux pitons dont les meilleures séquences furent par naturelles dessinées avec volupté. Hélas, cette faena maîtrisée et empreinte de maturité fut ternie par une mort en cinq temps, lui ôtant tout espoir de trophée. Ovation avec salut.

Octavio Chacon lidia par fuera son second Palha. Au tercio de piques, le bicho fut trop fortement piqué par un cavalier maladroit qui sortit légitimement sous une belle bronca. A l'ultime tiers, le Palha permit à Chacon de sortir de son étoffe deux séries droitières appliquées mais sans grande répercussion avant de s'éteindre rapidement et chercher refuge aux planches, laissant le protégé d'Antonio Caba sans option. Mort par entière. Silence.

Le dernier exemplaire de cette temporada arlésienne fut salué par de vibrantes veroniques signées Pepe Moral. Magnifique tercio de piques, le Palha prenant trois rations de fer avec une distance croissante dont la dernière en traversant quasiment toute la piste. Francisco Romero se montra précis lors des trois rencontres. Brindis à Juan Bautista. Très décidé, l'andalou fit résonner les tribunes lors d'un entame par doblones inspirés. Pepe Moral trouva de suite le bon sitio sur une corne droite noble, dessinant trois séries de derechazos templés qui déclenchèrent la musique. La suite sur les deux côtés fut fort agréable avec notamment plusieurs naturelles léchées et parfaitement calibrées. Mort par une entière d'effet long libérant deux oreilles du palco présidentiel. Vuelta posthume légitime au toro. Tour de piste de Pepe Moral en compagnie du mayoral avec salut du ganadero.


Arènes d' Arles
Dimanche 8 septembre 2019 , à 17h
6 Toros de Palha
Poids : 560 , 530 , 525 , 520 , 540 , 535.
Beau temps avec vent léger
Durée : 2h50
1/2 plaza
Présidence : Jacques Garcin / André Bortolin / Michel Bouix

Domingo Lopez Chaves : Vuelta / Ovation avec Salut après avis
Octavio Chacon : Ovation avec Salut / Silence
Pepe Moral : Oreille / Deux oreilles

Sortie à hombros de Pepe Moral par la Puerta Grande
A l'issue du paseo, un souvenir fut remis à Joao Folque de Mendoça, ganadero du jour ainsi qu'au maestro Victor Mendes.
Le prix au meilleur picador fut attribué à Francisco Romero pour sa prestation au sixième toro.
Une minute de silence fut observée en hommage à Françoise Yonnet ainsi qu'aux professionnels et aficionados disparus.
Vuelta posthume au numéro 352 , baptisé "Formoso" , né en mars 2015 , pesant 535 kilos , sorti en sixième position.

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : ElTico