• 1

Saint Gilles (25/08/2019) : Alejandro Duarte Martinez remporte la finale du Bolsin Nîmes métropole 2019...

©ElTico
©ElTico
Ce dimanche matin de Feria de la pêche et de l'abricot, se tenait dans les arènes de Saint Gilles la finale du Bolsin Nîmes métropole. Au programme, huit novillos provenant d'élevages français, pour les quatre qualifiés de la tienta qualificative de samedi dans les arènes de Clarensac.

Lenny Martin toucha un novillo de "Málaga" accusant son manque de force, mais dont le fond de race lui permit de se grandir durant le combat. L'élève de l'école taurine Béziers Méditerranée eut du mal à s'adapter aux conditions changeantes du novillo lors d'une faena quasi exclusivement droitière, avant une mort en quatre assauts. Silence.

Raphaël Ponce de Léon eut affaire à un "François André" bien dans le type de son encaste. Face à cet animal noble, répondant à toutes les sollicitations, le nîmois édita une faena ambidextre plaisante, conclue par une série de luquecinas un peu chahutée avant une mort en trois assauts. Saluts.

AlejandroDuarte Martinez salua son "Pages Mailhan" d'un capoteo dynamique par veroniques, rematées de deux médias. Face à un exemplaire imposant, encasté et noble, l'Andalou livra un trasteo sans grande personnalité sur les deux rives, conclu d'une entière trasera et tendida, suivie de quatre descabellos. Silence après avis.

Javier Illanguas Sanchez accueillit en quatrième position un "Luc et Marc Jalabert" qu'il salua par veroniques soignées, Lenny Martin effectuant un quite fleuri. Lors de la faena, devant un astado noble et collaborateur, le sevillan livra un trasteo varié et alluré, conclu par manoletinas très personnelles avant de connaître l'échec aux aciers. Saluts.

Lenny Martin accueillit discrètement au capote son "Alain et Frédérique Tardieu" sorti cinquième, Raphaël Ponce de Léon montant au quite par chicuelinas. Entamée par statuaires, sa faena face à un excellent becerro sera plus convainquante que la première, mais marquera les limites actuelles du biterrois avant que deux vilaines atravesadas et plusieurs descabellos ne viennent ternir l'ensemble. Silence.

Raphaël Ponce de Léon salua genou en terre un "Taurelle et fils" applaudi à sa sortie pour sa présentation. Quite non concluant de Alejandro Martinez Duarte. Lors de la faena de muleta, l'élève du Centre Français de Tauromachie eut des difficultés à s'entendre avec un novillo noble, mais demandant un poder dont ne disposait pas le nîmois. Mort très compliquée, l'astado devant être puntillé en piste après les trois avis. Silence.

Egalement très bien présenté, le novillo de "Fare" sorti septième fut reçu à la cape avec beaucoup d'alegria par Alejandro Duarte Martinez. Le torero andalou servit une faena pleine d'envie, mais techniquement perfectible et un peu électrique à un novillo encasté, donnant un bon jeu. Mort d'une entière tendida trasera efficace. Oreille.

Javier Illanguas Sanchez toucha en huitième et dernière position un "Juliette Fano" malheureusement très diminué physiquement, face auquel il ne put jamais s'exprimer, allongeant de manière fort inopportune la faena. Mort en trois assauts. Silence.

 

Arènes de Saint-Gilles
Dimanche 25 août 2019, en matinale.
Finale du Bolsin Nîmes Métropole 2019
Entrée : Un quart d'arène sous une chaleur accablante.
Becerros de "Málaga" ; "François André" ; "Pages Mailhan" ; "Luc et Marc Jalabert" ; "Alain et Frédérique Tardieu" ; "Taurelle et fils" ; "Fare" et "Juliette Fano" pour :

Lenny Martin (Béziers), silence et silence.
Raphaël Ponce de Léon (CFT), saluts et silence après trois avis.
Alejandro Duarte Martinez (Campo de Gibraltar), silence après avis et oreille
Javier Illanguas Sanchez (Séville), saluts et silence

Laurent Deloye ElTico

Voir le reportage photographique : ElTico