José et Luca ont toréé à Cabannes – Vendredi 26 juillet 2019...

  • Imprimer

b_250_200_16777215_10_images_actualites_2019_Juillet_Visuel_Cabannes_29072019.jpgBelle soirée à Cabannes, et cette année encore, un belle coopération entre l’Ecole Rhône Aficion et le Club taurin Paul Ricard Lo Provenco de Cabannes, avec les ganadérias Jalabert et Jacques Giraud, et aussi cette année avec les récortadores de Arte y Pasion.

Un soirée précédée d’une paella, qui a satisfait les papilles, les yeux, l’esprit et le cœur d’un public encore plus nombreux cette année sur les gradins des arènes de Cabannes.

José, sous la férule d’Erick Canada, et Luca, à l’écoute de José Caparros, ont d’abord toréé chacun un bécerro de Jalabert, ensuite les récortadores nous ont régalé d’une première partie de leur spectacle ; après l’entracte et la décision du jury, Luca a affronté le difficile bécerro de Giraud, laissant bientôt la place à son copain José, enfin les récortadores ont conclu la soirée avec la deuxième partie de leur beau spectacle.

El Jose a ouvert la soirée en face du premier bécerro de Jalabert, vif, nerveux, inconstant et se retournant vite. Sans jamais renoncer, José est constamment revenu sur l’animal, méthodique, calme, appliquant toujours sa technique. Devant ce becerro difficile il n’a pas trouvé la solution pour construire vraiment sa faena, mais il n’a jamais démérité. Il confirme sa belle progression en assurance et en maîtrise, déjà perceptible à Calvisson il y a une semaine, associée à la finesse et l’élégance qu’on lui connaît. Maintenant il est capable d’affronter son adversaire jusqu’au bout, de chercher constamment des solutions, sans se décourager, sans se mettre en danger, et de conclure honorablement.

Ensuite Luca a reçu son bécerro, plus toréable et conforme aux habitudes. Il a construit une jolie faena, avec de la variété, changements de main et la technique qu’il maîtrise. Apres cette faena agréable à regarder la décision du jury était prévisible et Luca rencontrait le troisième bécerro. Le bicho, de Giraud cette fois, se révéla encore plus difficile que le premier, très compliqué pour un becerriste, un gros challenge. Luca a tout essayé pour obtenir des séries, impossible malgré sa persévérance. Il a payé comptant chaque erreur, accroché trois fois , il a roulé sur le sable de Cabannes à trois reprises, avec un coup de sabot à la tête, sans gravité, mais l’apprenti torero a terminé sans baisser les bras.

El José, appelé en deuxième partie de cette faena, a affronté lui aussi crânement le même bécerro. Expérience et technique plus importante, animal un peu fatigué, il a un peu mieux cadré son adversaire, tout au plus en se préservant et en sortant quelques jolies postures, mais sans véritable aboutissement dans le ruedo néanmoins.

On retiendra que les deux copains ont bien travaillé ce vendredi à Cabannes, ils ont œuvré ensemble dans un excellent esprit de camaraderie, ils ont satisfait les gradins où près de 250 personnes les ont encouragés avec bienveillance, et ils ont continué à apprendre sur le long chemin qui leur reste à parcourir.

Les prochains rendez-vous avec El José : Senas samedi 24 août à 17h30, le Bolsin de Nîmes-Métropole les 24 et 25 août, et à Nîmes aux Arènes portatives des Bosquets à la Féria des Vendanges.

Le Bureau (Photo : Les Deux Becerristes dans le Ruedo de Cabannes en pièce jointe)

(communiqué)