• 1

Juan Leal et le Maire de Mont de Marsan continuent à fabriquer l'avenir...

b_250_200_16777215_10_images_actualites_2019_Fevrier_Visuel_MdM_180219.jpgÀ nouveau l'implication de Juan Leal avec les plus jeunes et la promotion du Toreo. La place St. Roch de Mont de Marsan a reçu samedi dernier une initiative du torero, qui a consisté à amener le toreo de salón sur cette scène historique, où il y a deux siècles se célèbraient des corridas de toros.

Cette manifestation a reçu l'appui de Mr le Maire de la ville, Charles Dayot et la collaboration de l'Union des Villes Taurines Françaises, avec André Viard à sa tête et du matador de toros retiré Richard Milian.
C'était une expérience gratifiante qui a permis de vérifier que, lorsque les capotes, les muletas et les carretones sont apparus sur la place du marché, où beaucoup de familles profitaient du week-end, les enfants ont abandonné le manège sur lequel ils s'amusaient pour se joindre de façon naturelle à la pratique du toreo de salón comme si c'était un jeu, un message que les participants ont qualifié d'efficace pour la promotion de la culture taurine.
Pour les toreros Juan Leal et Richard Milian, qui ont reçu l'assistance d'Alex Ducasse, il s'est agi d'une démonstration de spontanéité de la part des plus petits, qui non seulement ont joué au toro, mais ont cherché à se renseigner sur l'utilisation des trastos lors de la lidia du toro. Le Maire de Mont de Marsan, Charles Dayot, a quant à lui mis en avant dans son intervention, l'importance de cette initiative de Juan Leal et l'a qualifiée de clé "pour que la flamme de notre passion ne s'éteigne pas", selon ses propres mots.
Cette manifestation annonce l'intense week-end taurin organisé par Juan Leal à Pontonx/l'Adour où, le samedi 23 et le dimanche 24 février, est organisé le concours "La Fragua", dont le parrain est cette année Julio Aparicio et pour lequel douze novilleros sont engagés. Avec ce concours, Juan Leal essaie d'aider les plus jeunes à effectuer leurs premiers pas dans le toreo et ainsi, d'apporter son grain de sable pour le futur de la tauromachie.

 

Voir les photographies : ICI

(communiqué)